Réunion du 23 novembre 1998

mercredi 1er juin 2005, par Nicole Vavasseur

Compte rendu de la rencontre PIC, associations d’Empalot

P Bridoux et J-L Soubie ont rencontré le 23 novembre à 17h30 des associations d’Empalot dans les locaux du collectif HASUR Empalot. Etaient présents : le président et un responsable d’HASUR (dont j’ai oublié de noter les noms), un animateur social (Marcel Bruyère) un appelé informaticien à la MJC d’Empalot (Camel.Kassous@lemail.fr), des membres de l’association Ateliers de la cité (Abdellah.Benachir@wanadoo.fr, Jean-Hugues Variani, Alexis ??).

Ces associations ont pour but de favoriser l’échange et l’insertion par l’activité citoyenne. Les ateliers de la cité sont centrés sur les activités photo et informatique. Leurs objectifs sont comparables à ceux que nous avons défini à PIC. Ils fournissent un service aux associations en les aidant à faire évoluer leur matériel et leurs logiciels et en leur faisant faire des économies sur les coûts. Ils ont un projet d’atelier club internet où des machines seraient mises à disposition des citoyens ; bien que disposant du matériel, ils ne peuvent pas le réaliser par manque de locaux adaptés. Leur objectif global est de favoriser la communication.

A la MJC, il y a une activité internet 2 fois par semaine (recherche documentaire et initiation). Les participants payent ce qu’ils consomment (15F de l’heure de téléphone). Ils projettent de réaliser un site regroupant les MJC de Midi-Pyrénées orienté sur la culture hip-hop. Ils ont aussi le projet de mettre à disposition une deuxième machine à accès gratuit.

Nous avons présenté notre projet dans l’état actuel. Il a été constaté une forte convergence des préoccupations et décidé de travailler rapidement au montage d’un projet commun liant nos actions respectives, qui pourrait être proposé au financement du contrat d’agglomération de Toulouse (avant le 15 décembre). Une prochaine réunion se tiendra pour travailler au montage du projet.

Pour leurs projets internet, ils sont en partenariat avec un fournisseur de services toulousain (Intelcom) dont ils sont satisfaits, alors que nos contacts avec France Telecom sont avancés (proposition d’hébergement gratuit et de ligne gratuite). Il conviendra de dépasser cette difficulté (si c’en est une).

Jean-Luc Soubie