Réunion du 3 septembre 1998

mercredi 1er juin 2005, par Nicole Vavasseur

Présents :

ANRTT-CULTe (en force : 4 membres d’ouest en est Patrice Bridoux, Marc Thirion, Franz-Albert Van Den Bussche, Éric Marsden).
Santé et Communication,
Association Sportive et Culturelle des ecoles Sajus (Michel Delpech)
Amis de la Nature,
Conseil Municipal de Ramonville (Jean-Luc Soubie)
Ferme des 50 (Daniel Sidobre)
Comite Catholique contre la faim et pour le Developpement
USR Judo (?)
Patrice Bridoux avait des transparents montrant les services les plus courants sur l’Internet et leurs différences. La discussion a constamment oscillé entre l’expression du besoin et la manière technique de le satisfaire. Le point fort a été un tour de table. Voici une synthèse de ce que j’en ai retenu :

l’enthousiasme pour le projet n’est pas général à l’intérieur des associations ; il y a un noyau de membres prêts à se lancer ;
il y a un besoin d’affichage (le ouaibe comme une affiche) ;
il y a un besoin de lieux de discussions élargies sur les thèmes traités par les assos (forums ouaibe, groupes USENET ou liste de diffusions), élargies vers le reste du monde s’entend ;
un site ouaibe doit faire attention à ce qu’il affiche (réticences de membres à voir leur adresse sur le ouaibe, photos, tarif des cotisations, ...) ;
faire particper les enfants des écoles (et les toucher en tant que public) ;
il y a besoin de conserver une coordination entre nous dans la durée ;
il serait bien que la communication avec les services communaux puissent se faire de manière électronique.
Sur les aspects techniques :

les technos USENET semblent peu adaptées (difficulté prévisible à faire transporter les groupes sur d’autres serveurs, concurrence avec les groupes toulouse.* accessibles depuis le CICT) ;
il y a moyen de remplir les besoins exprimés au meilleur prix : il suffirait d’un local, d’une ligne téléphonique, d’un accès au courrier électronique et d’un vieux PC pour assurer les tâches de courrier, et d’un site loué pas cher (par exemple aux USA) pour l’affichage ouaibe ; - il est de même possible de fournir pour pas cher des adresses de courrier électronique à toutes les associations (ou tous leurs membres) dès qu’elle dispose d’un local, d’une ligne téléphonique et d’un vieux PC (ou que les membres sont disposés à se déplacer à un endroit déterminé pour accéder au courrier).
L’opportunité de la création d’une « association des associations » pour chapeauter la réalisation et la maintenance du projet a été évoquée à plusieurs reprises, sans qu’il y ait eu décision. Discussion sur l’opportunite de creer un comite editorial (sans lequel le projet serait simplement un espace disque style mygale, sans aucune vision collective).

Marc Thirion