Réunion du 9 juin 1998

mercredi 1er juin 2005, par Nicole Vavasseur

Ce compte-rendu est un compte-rendu interne à l’association ANRTT-CULTe.

Mardi 9 Juin s’est tenue une réunion convoquée à l’initiative de la commission culture du conseil municipal de Ramonville. Toutes les associations Ramonvilloises y étaient conviées, et une vingtaine étaient présentes (nombre grossièrement estimé d’après mes souvenirs).

Le thème :

« La réalisation d’un projet pilote internet et citoyenneté. Il permettrait aux associations d’accéder à Internet et d’utiliser ce moyen pour faire connaître leurs activités mais aussi pour communiquer au sein de chaque association, entre associations, avec les services de collectivités etc. À cette réunion seront présentes les associations ramonvilloises, des personnels communaux et des élus. »
L’animateur était M. Soubie, conseiller municipal (et chercheur à l’IRIT de profession). L’ANRTT était représentée par D. Chafaï, R. Goulais et M. Thirion.

Je passe sur quelque détails pittoresques de cette réunion :

certaines assos ont suggéré que la mairie pourrait payer des ordinateurs à toutes les assos ;
une petite passe d’armes politicienne entre un conseiller municipal vert dans la salle et l’animateur ;
« je ne ne veux pas partager le même disque dur que le FN » (qui n’était pas présent) ;
Sur le fond, il est apparu que la commission culture n’a pas de projet précis sur ce thème, et que la réunion a pour but de lancer une réflexion des assos et de certains personnels municipaux sur ce qu’ils pourraient faire sur le thème. Le financement n’existe pas à l’heure actuelle. Si cela débouche sur des projets concrets, il faudra le chercher (dans ce cadre, il faudrait aboutir à du concret avant la fin de l’année, au moment où les budgets se décident).

Il est également apparu que la majorité des participants n’ont qu’une vague idée de ce que sont l’Internet et les services qu’il peut véhiculer. Après une brève présentation par M. Soubie, il m’a semblé que les désirs exprimés d’utilisation tournaient essentiellement autour du ouaibe en tant que forme d’affichage (une extension des affiches papier).

Le sous-équipement en ordinateurs des assos et de leurs membres a été évoqué, ainsi que des possibilités de solution : disponibilité d’ordinateurs à la médiathèque ou en d’autres lieux.

L’ANRTT a fait l’objet de plusieurs appels du pied de la part de l’animateur (« je suis heureux que vous soyez là, à la fois en tant qu’association de Ramonville et techniciens de la chose »).

Raph a fait une intervention pertinente sur la fin pour rappeler que le plus important était que les association réfléchissent à leurs besoins et à ce qu’elles souhaitent faire avec l’Internet (ce point essentiel ayant eu tendance à s’estomper parfois derrière des questions annexes et des incompréhensions).

Une prochaine réunion sera convoquée pendant la première semaine de Juillet, avec ceux qui voudront mener le projet vers du concret (date exacte à déterminer).

Mon analyse est que les besoins, du point de vue de ce que nous pouvons apporter à un tel projet, sont de deux sortes :

éducation sur les possibilités qu’offre l’outil ;
formation et assistance (dans la technique d’écriture pour le ouaibe en particulier).
Nos objectifs, tels que je les perçois :

faire comprendre au public associatif que la technologie n’est pas neutre idéologiquement, et quel est l’intérêt de l’utilisation des logiciels libres ;
nouer des liens avec d’autres assos pour le bénéfice des membres de l’ANRTT.
Je propose que ceux qui veulent participer plus avant à ce projet se rendent à la réunion suivante (début Juillet). Je vous invite à m’écrire (en privé) pour manifester votre intérêt, de telle sorte que je puisse vous prévenir de la date. Il va bien entendu de soi que si personne n’est disposé à faire du boulot, l’ANRTT ne pourra pas participer au projet.

Marc Thirion