Initiation à l’Internet du 1er Juillet 2000

mercredi 1er juin 2005, par Nicole Vavasseur

Bonjour à toutes et à tous,

Et une de plus ! La demo.pic du premier juillet 2000 a accueilli 23 visiteurs, je crois, ou 26(?) je sais plus.

Emmanuel, Laurent, Marc et Patrice ont fourni les six ordinateurs nécessaires à la démo. Seuls le réseau local et quatre ordinateurs étaient prêts en temps et en heure. Les deux ordinateurs récalcitrants ont subit, pour l’un une recompilation du noyau, pour l’autre une installation de linux, rien que ça, avant de fonctionner a peu près correctement.

Durant la bataille de la préparation des postes, la logistique déjeunatoire fut assurée par Nicole et Martine. Ah ! Martine que je ne pris pas le temps de remercier pour sa fameuse quiche. Merci aussi à Isabelle et à Marc, les rafraichissement de l’une permirent de diluer les patisseries de l’autre ;-)) Euh, mais quand même, un petit topo concernant le comportement alimentaire de l’informaticien informatisant : il ne décollera pas de son clavier tant que ça ne fonctionnera pas. Donc, prévoir de la nourriture manipulable, pour pouvoir manger au-dessus du clavier. Il dépense beaucoup d’énergie, sautillements, verbiage exclamatif, bousculade de neurone(s), (s) pour les plus chanceux, martèlement de clavier, écrasement de mulot et autre lancé d’écran. Donc, à informaticien mangeur, mangeur et demi, voir deux. Il ne se soucie guère des aspects température du plat, taux de gaz de la boisson, variété des mets, quant à l’heure et la durée du repas c’est automatique et non maîtrisable. Donc, il arrive que le menu soit constitué de pizza(s) froide(s) et de coca chaud sans bulle entre-coupé de tartine de pate à chocolat ou sac de cacahuètes salées (des fois toutes molles) parfois pendant plusieurs jours ou nuits. Honte à moi, mais tous ça pour dire que, dans un souci d’efficacité et de profond respect, si la logistique pouvait nous livrer un choix de pizzas de notre meilleur revendeur du coin, je lui en serais tout aussi reconnaissant et elle se casserait moins la tête pour un ingrat pareil.

Merci encore pour tout le mal que vous vous êtes donné.

La bataille de la préparation des postes faisait toujours rage lorsque Marc commença l’exposé de la présentation de l’Internet. La présentation de l’Internet se termina une heure plus tard par la présentation du PiC et de ses acteurs, à réitérer. Changement de présentateur, changement de méthode, j’ai trouvé la présentation de Marc très décousue, avec des passages très rapides sur des concepts clés (ex : client/serveur) et moults détails sur des spécificités (ex : découpage du numéro ip). Au résultat, c’est-à-dire lors des manipulations, après Marc, mes visiteurs posent des questions techniques et vont droit à la manipulation avec des questions sur l’utilité et l’utilisation, et nous avons peu de discussion. Après Patrice, nous n’abordons pas la technique, passons rapidement sur la manipulation, et entamons des discussions « philosophiques ». Bien sûr, il serait intéressant que Marc ait ses transparents et autant de répétitions.

Après consultation des réponses des questionnaires, et de mon point de vue, je crois qu’une partie du questionnaire devrait être faite par le présentateur en rapport avec sa présentation.

Isabelle, Emmanuel, Laurent, Marc, Patrice et Franck assurèrent l’animation. En ce qui me concerne, trois personnes se sont intallées à mes côtés, un couple et une dame. Pour répondre aux questions essentiellement « techniques », c’est-à-dire comment ça marche, j’ai du insister sur la notion de client/serveur. Autres sujets abordés : à quoi servent les news et le web, qu’est-ce que nous pouvons y trouver, qui est responsable des contenus, comment y participer en terme de comportement. Pour une fois mes trois visiteurs ont taté du mulot.

Il est à noter que cette séance a permis à quatre personnes de devenir adhérentes du PiC, bienvenue à eux.

Franck Sinimalé